L’ESTA : ce qu’il faut savoir en 2020 pour aller aux states

La demande ESTA est un document préalable à tout séjour sur le sol américain. Elle s’adresse aux ressortissants de l’Union européenne ainsi qu’aux 5 États asiatiques concernés par la dérogation au Visa. Comme toute procédure administrative, cet impératif de voyage fait l’objet de règles complexes. À la découverte du sésame pour le pays de l’Oncle Sam avec l’article suivant concernant l’ESTA sur le Courrier Picard.

L’ESTA est un sigle pour désigner l’« Electronic System for Travel Authorization ». Il s’agit d’une autorisation de séjour accordée par le gouvernement des États-Unis d’Amérique sur son site officiel. Elle intervient dans le cadre du renforcement des mesures sécuritaires en territoire américain. L’ESTA est délivré à toute personne jugée apte à séjourner dans le monde libre. Le candidat doit toutefois être éligible au programme d’exemption de visa.

La demande ESTA : une obligation pour certains voyageurs

Le formulaire ESTA revêt un caractère obligatoire dans certaines situations. Ainsi, il est obligatoire à tout voyageur dont le séjour sur le sol américain n’excède pas 90 jours. Qu’il s’agisse d’une escale ou d’une traversée, l’ESTA devient un impératif. Le visa électronique américain est nécessaire à toute personne qui ne dispose pas d’un visa classique pour les États-Unis. Il constitue donc une alternative à la procédure régulière.

Les conditions préalables à la demande ESTA

L’obtention de l’e-visa américain passe par le formulaire d’inscription. Afin de convenablement renseigner les champs de cette demande, le candidat à besoin d’un passeport valide. Il aura le choix entre un passeport biométrique et un modèle électronique. De plus, la validité du passeport doit couvrir toute la durée du séjour. Les autorités américaines sont très regardantes sur les antécédents liés à la sécurité intérieure. Une demande ESTA a peu de chance d’aboutir si le demandeur a déjà fait l’objet d’un refoulement. Il en va de même pour les cas de dépassement de séjour.

L’obtention du visa électronique américain est subordonnée à un paiement de 14 dollars sur la plateforme du gouvernement. Il est également recommandé de faire la demande ESTA au moins 72 heures avant le départ pour éviter tout désagrément.

Le formulaire ESTA en détail

La fiche de demande ESTA se compose de trois sections avec une orientation spécifique pour chacune d’entre elles. Tout impair au cours du remplissage est synonyme de refus. Ces subdivisions feront donc l’objet de notre analyse.

La première section concerne les données personnelles du candidat. Elle prévoit un récapitulatif complet de son état civil. Le formulaire exige également l’adresse de résidence ainsi que les coordonnées précises du voyageur. Il s’agira en outre de renseigner le numéro du passeport ainsi que les références de sa délivrance.

La seconde section du formulaire est orientée vers le séjour proprement dit. Il s’agit d’indiquer avec précision le lieu de destination du voyage. Bien que facultatives, les coordonnées d’une connaissance aux États-Unis faciliteront le processus.

La troisième section de la demande est la plus délicate. Elle a trait à la sécurité intérieure du pays de l’oncle Sam. Des antécédents judiciaires aux détails médicaux, tout est mis en œuvre pour détecter une éventuelle menace. Il convient dès lors de répondre le plus simplement possible aux différentes questions.

La demande ESTA doit être renseignée en anglais. Au vu de la sensibilité du processus, les voyageurs ne maîtrisant pas la langue de Shakespeare peuvent se faire assister. De nombreux professionnels proposent leurs services à cet effet.

Laisser un commentaire